Ma vie de stagiaire n°2 : Ophélie

 

Ophélie en plein travail, concentrée mais disponible.
Ophélie en plein travail, concentrée mais disponible.

 Aujourd’hui, nous rencontrons une invitée de marque puisqu’il s’agit d’Ophélie, ancienne vice-présidente de Com’Unity ! Pour ce deuxième épisode de “Ma vie de stagiaire”, nous accueillons donc une jeune étudiante en Master 2 Stratégie et Management de la Communication qui effectue son stage à Poitiers. Un choix qu’elle nous explique dans cette interview.

Peux-tu nous décrire ton stage en quelques mots ?

Je fais mon stage dans une agence de communication globale (conseiln, web et print), sur Poitiers. C’est une agence de taille importante qui comprend 17 personnes. J’y effectue mon stage en tant qu’assistante chef de projets web.

Quelles sont tes missions ? Comment se déroule une journée type ?

Je commence ma journée à 8h30 par l’ouverture de mes mails. En général, j’ai déjà quelques requêtes de clients que je suis. La journée s’agence ensuite en fonction de l’activité mais les missions demeurent les mêmes. Je réponds à des consultations (rédaction de cahiers des charges), j’assure le suivi et la maintenance des projets qui sont en cours et je travaille sur les back-offices WordPress et Prestashop. Je réalise également un peu de création. En général, les journées sont bien remplies et c’est ce qui me plait !

Est-ce-que le stage correspond à tes attentes ?

Complètement. Dans le sens où je souhaitais accéder à un poste d’assistante chef de projets afin d’avoir des responsabilités et d’apprendre des autres chefs de projets. Je souhaitais avoir un poste qui me permette d’être en contact avec les différents pôles (web, rédac, conseil) dans le but de mieux connaitre les spécificités des métiers avec lesquelles ils travaillent. Il y a une telle complémentarité des métiers que l’on ne s’ennuie jamais. J’apprécie également le fait d’avoir une vraie place dans l’entreprise. Comme je suis en master 2, j’ai une plus grande légitimité que lors de mes stages passés et je sens que l’on me fait plus confiance et puis il y a grande convivialité entre les membres de l’équipe.

Pourquoi Poitiers et pas Paris, considérant le fait que tu es en M2 et espère probablement une embauche à terme ?

Tout ne se passe pas à Paris. Il y a de très bonnes opportunités en province et en plus, je ne souhaitais pas être dans une agence de communication de 50 personnes. Ce n’est pas du tout le modèle d’organisation qui m’attire. De plus, je trouve le challenge plus intéressant en province quand il faut aller chercher les grands comptes à Paris pour détrôner les agences parisiennes.

Remarques-tu des différences par rapport à tes stages précédents ?

Je sens une vraie évolution par rapport à mon stage de M1. Cette année, j’ai un vrai poste avec des vraies missions derrière. Ce sont des missions où je peux apprendre des autres et où je suis en contact avec des gens qui connaissent le métier et qui peuvent réellement m’apprendre quelque chose car ils ont de l’expérience.

Quels sont tes projets pour l’année prochaine ?

Acquérir un poste de chef de projet (web ou print). J’ai une préférence pour le web car les technologies évoluent vite et le métier n’en est que plus intéressant. Le lieu géographique m’importe peu. Je suis mobile et n’ai pas envie de m’imposer de contrainte. J’aimerais, si possible, être dans une structure de taille plutôt conséquente (une quinzaine de personnes).

Et pour finir, as-tu une petite anecdote à partager avec nos lecteurs ?

J’en ai deux !

Premièrement, je n’ai jamais vu une superficie d’établissement aussi petite avec autant de cafetières, mais il faut au moins ça pour tenir le choc !

Et deuxièmement, la directrice de l’agence ma demandé ma taille et mes mensurations dès le premier jour de stage pour potentiellement poser en tant que mannequin pour une campagne réalisée par l’agence, ça n’est pas commun !

 

Share Button